Prendre RDV avec son Bébé

Publié le par NiouzMum

 

20120311_RendezVousBB.jpg 

 

 

 

Il y a 3 ans nous apprenions que notre premier enfant allait venir au monde par césarienne.

 

 

Après quelques 3 mois alitée pour cause de MAP (Menace d'Accouchement Prématurée) dûe à un utérus contractile (moi aussi j'ai appris tous ces termes le même jour ;0)), nous fixions avec mon obstétricien la date à laquelle notre bébé allait naître.


En effet, celui-ci se présentait alors en "siège" et nous n'avions souhaité mon mari et moi ni tenter une Version par Manipulation Externe (1 truc qui me semblait barbare et dont les chances de réussite étaient limitées), ni tenter un accouchement par le siège car cela m'effrayait*.

L'homéopathie et certains "trucs de grand-mère" n'ayant pas réussi à le faire se retourner, la césarienne fut programmée une dizaine de jours avant le terme pour ne pas risquer que le travail commence spontanément et devoir intervenir dans l'urgence*.


Il n'y a pas de lien de cause à effet entre ma MAP et la césarienne mais à l'époque j'ai pensé que peut être si mon bébé ne s'était pas "retourné" pour se placer tête en bas dans les starting blocks c'était parce que j'étais allongée quasi 24/24 et qu'il n'avait ainsi pas bénéficié de la gravité pour se positionner correctement.

Après coup j'avais pensé aussi que son cordon était peut être trop court ou enroulé autour de son cou, l'empêchant d'effectuer la grande "pirouette".

En fait je suis sûre que je n'en connaîtrai jamais la raison.

 

 

L'annonce de cette césarienne ne m'a guère enchantée, je me suis dit que non seulement j'étais "incapable" de mener une grossesse "normale" mais qu'en plus je foirais ma "délivrance" car mon bébé n'arriverait pas par la voie "naturelle".
J'étais d’une part frustrée de ne pas accoucher par voie basse, ayant l’impression que ma grossesse serait inachevée, et d’autre part déçue de devoir connaitre à l’avance la date à laquelle mon bébé allait venir au monde. Cela enlevait à mes yeux le caractère « magique » de la surprise de ne pas savoir exactement quand il allait pointer le bout de son nez.

J’étais effrayée aussi par l’intervention en elle-même et ses suites, par le fait que NiouzDad ne pourrait assister à la naissance de notre bébé, j’avais peur de souffrir de la cicatrice, de ne pouvoir m’occuper correctement de mon bébé pendant ses premières semaines de vie.

De plus j’avais peur que cela remette en cause un possible allaitement et enfin que cela m’oblige à subir une césarienne pour mes futures grossesses.


Bref, cette césarienne ne m’enchantait guère ! Heureusement que nous n’avions pas souhaité connaitre le sexe de notre bébé depuis le début de la grossesse, il nous restait au moins un paramètre « surprise » dans cette aventure !

 

 

 

Il y a 3 ans, nous avons pris RDV avec notre Bébé pour 18 jours plus tard …

 

 

 

 

Maintenant que je te rassures si on t’as prédit une césarienne pour ton accouchement futur :

-        pour me remonter le moral je me disais qu’au moins avec une césarienne j’évitais l’épisio (faut toujours essayer de voir le bon côté des choses !)

-        je n’ai pas connu les contractions de travail

-        au final je n’ai pas eu de problèmes pour allaiter mon bébé (quelques difficultés au démarrage mais je pense pas plus pas moins que si j’avais accouché par voie basse, c’était juste parce que c’était un 1er allaitement)

-        j’ai pu pour mon deuxième accoucher par voie basse (après avoir respecté un délai recommandé par mon obstétricien entre mes 2 grossesses*) (et après avoir fait un scanner du bassin pour vérifier que le bébé aurait « la place » de sortir*) (accouchement sous surveillance « accrue » tout de même comme pour tout utérus cicatriciel* mais du coup ça m’a valu d’avoir la péridurale un peu plus « tôt » que la « normale », ce qui n’était pas pour me déplaire*)

-        pour ma deuxième grossesse tout était donc à découvrir pour l’accouchement : les contractions du travail, la perte des eaux, le sentiment d’avoir mené ma grossesse à son terme et la fierté d’avoir mis mon enfant au monde, le bonheur de pouvoir prendre mon bébé dans mes bras dès ses 1ers instants, de pouvoir faire du peau à peau et qu’il trouve le sein de lui-même dans la foulée, la joie de prendre une douche quelques heures seulement après avoir accouché

-        j’ai certes souffert de ma cicatrice mais ça n’a pas été atroce non plus … ça a par contre été pénible de ne pas pouvoir me lever tout de suite et de fonctionner au ralenti pendant quelques jours mais chaque jour j’observais des améliorations dans mon état : 1er jour je ne peux me lever, 2ème je me lève en équerre, 3ème je peux prendre une douche, 4ème je me tiens droite et peux me laver les cheveux, … Le plus frustrant au final a été de ne pas pouvoir changer mon bébé et lui donner son bain les 2 premiers jours mais on s’est bien rattrapés ensuite ! (et puis sur ce point là je dois t’avouer que je suis douillette, et certaines mamans qui ont pourtant été césarisées ont certainement fait plus de choses que moi plus tôt après leur césarienne)

 

Les seuls vrais points dont je me serais passée ont été

-        le « mauvais réveil » dû à un des composants de la rachi (qui n’est heureusement pas dans le produit de la péridurale)

-        les piqûres d’anti-coagulant

-        le séjour plus long à la maternité*

-        le fait de ne pouvoir tousser ou rigoler pendant quelques temps

-        les soins de la cicatrice, car je déteste les cicatrices et ne pouvais toucher la mienne pour m’en occuper.

 

 

 

*je suis consciente que pour certaines jeunes femmes prônant l’accouchement le plus naturel possible certains de mes propos peuvent paraître étranges mais je suis de celles qui ont besoin de se rattacher au "savoir" d’autres, de ceux ont la compétence et la connaissance, et cette prise en charge médicale me rassure en partie.

 

 

 

Et toi, as-tu eu une césarienne ? A-t-elle été programmée ou dans l’urgence ? Comment as-tu vécu cet "accouchement différent" ?

 

 


Publié dans MiniLui

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Doudou&Cie 13/03/2012 13:03

Césarienne programmée parce que la totale, bébé prématuré à 34 semaines, mais je suis maman diabétique donc ceci explique cela, j'ai eu une préeclampsie , entre autres et l'accouchement, et bien,
hémorragie de la délivrance.
Au final, j'ai vu mon fils le troisième jour de sa vie.
Et le pire, c'est que je remet ça. Enceinte du second.

NiouzMum 13/03/2012 14:37

Parcours difficile ... Elle a été programmée longtemps avant d'avoir lieu ta césa ?
Tu es enceinte de combien, là ?
Je te souhaite une fin de grossesse et un accouchement plus doux que pour ton premier ! Césarienne obligatoire ou tu peux tenter la voie basse ?

Isabelledanslesetoiles 12/03/2012 21:58

La césa ça a failli car la Sucrette était bien trop haut le jour J. Dans ma tête je n'étais pas prête à ça. Je ne supportais pas l'idée de ne pas être là pour ses premières heures sur Terre. Ça me
rendait malade! Le personnel médical était super, Chéribibi aurait pu me "remplacer" mais dans ma tête, je ne pouvais pas m'y faire... Pas évident quand même...

NiouzMum 13/03/2012 14:25

Je comprends ton ressenti, moi au moins j'avais eu le temps de m'y faire !
Je l'aurais peut être encore plus mal vécu si il en avait été question pour Zébulon également ...
Au final ton accouchement s'est "bien" "terminé" ?