MiniLui et l'École #3 : Le Bon Samaritain

Publié le par NiouzMum



Globalement l'école se passe toujours bien pour MiniLui.
Il continue à y aller le matin, plus quelques après-midi où une personne (ma tante, ma belle-mère) peut le raccompagner et ma mère aller le récupérer.
Il semble s'y épanouir, parle de plus en plus de ses copains mais toujours pas directement de ce qu'il y fait, cependant on voit bien à la maison les progrès qui sont faits (dénombrement, graphisme, intérêt pour l'écriture, les lettres, les syllabes, répétitions de Zumba et de GanGnam Style - hum hum ...)

Ça ne semble pas le déranger plus que ça d'avoir 2 maîtresses différentes, sachant que de toute façon a priori sa referente est plutôt son atsem.
Elles sont étonnées par son vocabulaire, son langage et sa compréhension découlant de l'observation du monde qui l'entoure.

Au niveau de ses camarades, plusieurs mamans m'ont dit que leur enfant l'aimait beaucoup et parlait beaucoup de lui car il était très gentil.

Mais ...
Car il (faut ?) y a un Mais ...

 

 

La maman d'une de ses copines m'avait déjà dit qu'elle n'appréciait que lui, et ça va même plus loin puisque sa fille ne veut plus aller à l'école quand MiniLui n'y est pas (!)
 

 

Ça pourrait paraître mignon et flatteur mais je trouvais déjà que c'était une lourde "responsabilité" pour mon petit bout car certes ça me fait plaisir qu'il soit gentil et apprécié mais il n'a pas à porter le "fardeau" d'un "mal être" chez cette petite fille (transmis certainement en grande partie par sa maman) en devant la rassurer en permanence (elle n'accepte notamment de lui donner la main qu'à lui lorsqu'ils se mettent en rang).


Là où ça se corse c'est que l'équipe enseignante a remarqué cette "relation fusionnelle" et m'en a alertée, arguant que ce n'était pas bon pour MiniLui, qui du coup se "fermait" aux autres relations alors qu'il avait tendance à s'ouvrir et aller vers les autres quand elle n'était pas là, et que seule une autre petite fille de la classe est capable de les "séparer" quand ils sont tous les 2.
Voyant que j'étais aussi ennuyée par cette situation délicate (il ne s'agit pas d'une amitié décidée, choisie, voulue par les 2 parties mais plutôt visiblement d'un "bourrage de crâne" à base de "ne joues qu'avec lui, c'est le seul qui est gentil, qui ne va pas t'embêter, qui ne te fera pas de mal" - il y a eu des antécédents en début d'année scolaire), l'atsem a alors jugé bon d'interdire à mon MiniLui de jouer avec cette petite fille ...
Même si elle s'inquiète pour ces 2 enfants,  je ne pense pas que ce soit la bonne solution à adopter puisque MiniLui ne comprend pas pourquoi d'un coup on lui dit qu'on "ne veut plus te voir avec LaMiss" et se montre ensuite blessant envers elle ("va t'en je ne veux plus te voir")

Ça me fait de la peine que la situation soit gérée ainsi et je me questionne sur la meilleure attitude à adopter dans un cas comme celui-là, afin de ne pas faire de malheureux tout en respectant la liberté de chacun.

De notre côté nous avions déjà commencé à expliquer à MiniLui qu'il était préférable pour eux de jouer également avec d'autres enfants, et pas uniquement tous les 2, mais sans trop insister non plus et sans qu'il ne semble comprendre nos "motivations".

Et a priori je ne peux même pas me "raccrocher" à l'"espoir" qu'ils ne soient pas dans la même classe l'année prochaine puisqu'il semblerait que la maîtresse trouve que leur "groupe" en classe (les "petits" dans une classe mélangée avec des moyens) soit un bon groupe et qu'elle souhaite le garder identique pour l'annee prochaine, donc difficile d'en "exclure" un seul élément.

Je me rends compte que je dois paraître très "dure" dans mon jugement pour une personne extérieure à la situation mais il y a tout un passif derrière sur lequel je ne me suis pas forcément étendue ici et je trouve vraiment qu'un enfant, même s'il est naturel qu'il se montre gentil et consolant s'il le faut, n'a pas à "porter" (surtout si petit) le poids d'angoisses d'adultes qui le dépassent.

 

20130605.jpg

Publié dans MiniLui

Commenter cet article

Mamko 05/06/2013 21:54

Je comprends ton inquiétude.
Est-ce que cette maman est abordable? Pour peut-être lui indiquer que d'autres enfants sont susceptibles d'être amis avec sa fille? Lui glisser que vous allez peut-être déménager (pas totalement
faux, hein) et qu'il te semble important que la petite se tourne aussi vers d'autre?
Et inviter d'autres enfants pour un pique-nique au parc?
Je te donne ce qui me vient à l'esprit en vrac. En tout cas, une interdiction pure et simple me semble moi aussi bien maladroite.

NiouzMum 08/06/2013 21:14



Elle est "abordable" dans le sens où elle nous apprécie beaucoup mais malheureusement assez confortée dans ses impressions sur les autres enfants et ses angoisses vis-à-vis des rapports de sa
fille avec d'autres enfants ... Quand je lui ai parlé d'autres enfants elle m'a assuré que tous avaient maltraité sa fille (et mon fils ...)


Cette semaine MiniLui y est allé un peu plus l'après-midi et a pu se rapprocher un peu d'autres copains.