Le Casse-Tête du Mode de Garde

Publié le par NiouzMum

 

20121119.jpg

 


Ce sujet n'est plus d'actualité pour nous puisque je suis en congé parental pour Zébulon mais, dans ma quête de tracer notre histoire familiale, je me dois de consigner l'épreuve qu'à été la recherche d'un mode de garde pour MiniLui pour les 9 mois où j'ai repris le boulot entre ses 6 mois et le congé maternité pour Zébulon.

 

 

Par mon boulot j'ai la chance d'avoir un congé maternité conventionnel "rallongé" qui, cumulé à mes congés et RTT m'a permis de ne reprendre qu'aux 5,5 mois de MiniLui.


Comme je reprenais en septembre cela me paraissait tout à fait "coller" au calendrier des crèches et c'est assez confiante en cette solution que j'avais ouvert un dossier auprès des crèches municipales de ma ville vers mes 6 mois de grossesse afin d'y obtenir une place.
C'était sans compter sur la pénurie de places dans les (enfin notamment ma) grandes agglomérations (et peut être aussi d'autres villes et villages mais je ne suis pas bien renseignée pour le coup).
Résultat de la commission de juin : niet niet niet, nada, zéro place en crèche pour nous, que ce soit près de chez nous, près de mon boulot ou même loin des 2.
On a alors monté un dossier auprès de quelqu'un-qui-connaît-quelqu'

un-qui-connaît-quelqu'un-qui-travaille-à-la-mairie-et-connaît-un-élu-qui-pourrait-peut-être-(en-fonction-de-l'alignement-de-mars-et-de-neptune)-appuyer-notre-demande. Mais en attendant (et face à la lenteur de notre administration en pleins mois de juillet et août) on se met en quête d'une solution alternative.

Je tente de contacter toutes les nounous de la liste que m'a fournie le Relais d'Assistantes Maternelles dans mon quartier (élargi) et dans celui de mon travail.
Peine perdue, j'ai beau leur laisser 3 à 4 messages sur leur répondeur, aucune ne me rappelle, et les rares que j'arrive à avoir en direct sont relativement "exigeantes" sur les horaires (pas moins de 10h par jour, pas le mercredi ni les vacances scolaires !), et ce n'est pas du tout comme ça que j'envisage la garde de mon fils !

Puis en réfléchissant on se rend compte qu'en jonglant avec nos horaires et la bonne volonté des grands-parents relativement disponibles, on pourrait n'avoir à le faire garder qu'en moyenne 21h par semaine (7h un lundi sur 2 puis 7h le mardi et jeudi et enfin 4h le vendredi). On se renseigne donc sur les "nounous à domicile" en passant par un organisme, ce qui nous permet d'avoir quelqu'un qui vient s'occuper de lui à la maison (et un peu de la maison aussi) donc de ne pas le (ni nous) bousculer le matin, de ne pas être directement ses employeurs et ne pas avoir la paperasse (ni ce stress) à gérer et d'avoir plus de souplesse quant aux horaires.
Finalement ça nous revient grosso modo (après aide de la caf et déduction des impôts) le même prix qu'un temps plein en crèche.
1 semaine après avoir commencé à ce rythme, une crèche de mon quartier m'appelle et m'informe que nous disposons d'une place si nous le souhaitons toujours. Merdum. Je me rends tout de même au rdv mais je crois qu'une fois qu'on a trouvé une autre solution et qu'on a cherché et adopté les arguments pour se convaincre que c'était la meilleure, il est difficile de revenir en arrière.
Nous déclinons donc la proposition et restons sur notre mode de garde choisi avec la nounou à domicile.

Demain je te parlerai de la Valse des NouNous que nous avons subie au cours de ces 9 mois de garde mais sache que malgré cela nous n'avons pas (vraiment) regretté le choix de ce mode de garde dans la mesure où, ayant beaucoup de congés à poser cette année-là, cette solution nous a permis de ne vraiment le faire garder que lorsque cela était nécessaire (et de ne pas avoir à le laisser tous les jours - même ceux où je ne travaillais pas - voire même payer même lorsqu'il n'était pas gardé comme ça aurait été le cas en crèche par exemple).
De plus, au bout de quelques mois, la femme d'un collègue de travail ouvrait une halte-garderie où nous avons pu l'inscrire 1 journée par semaine, ce qui lui a permis de découvrir un autre univers avec d'autres adultes référants et d'autres enfants (même si au final il s'est avéré qu'un seul jour par semaine ce n'est pas forcément idéal pour l'adaptation : pas assez de temps passé là-bas et trop de temps écoulé entre 2 jours de présence, heureusement ça n'a duré que quelques mois. )

Publié dans Vis Ma Vie

Commenter cet article

Isabelle dans les étoiles 19/11/2012 21:42

Moi je suis bien contente que la mamie s'occupe de ma Sucrette parce que la crèche c'était mission impossible et une nounou dans notre secteur... pas avant 2014 o_O

NiouzMum 21/11/2012 08:57

Oui et puis ça "rassure" aussi de savoir que c'est quelqu'un de confiance qui s'en occupe (et ça crée un lien extra entre les 2 générations !)

maman est occupée 19/11/2012 17:03

C'est vrai que c'est bien souvent la galère pour faire garder son enfant. J'ai connu un déménagement de nounou et une nounou enceinte, donc 4 nounous en tout pour mes 2 enfants ! Du stress mais, au
final, nous avons eu de la chance.

NiouzMum 21/11/2012 08:56

C'est ça, ça génère du stress même si au final je pense qu'on finit toujours par trouver une solution ...

FoxyMama 19/11/2012 13:07

Quelle galère les places de crèche, j'ai eu plus de mal a trouver dans mon patelin qu'à Lille

NiouzMum 21/11/2012 08:55

Ben tu vois j'aurais pensé que de petites villes seraient mieux loties mais en fait pas forcément ... Bon ça dépend de la taille de la ville aussi et de sa richesse ! (et volonté de la commune de faire bouger les choses !)