Confier Son Enfant à Autrui ...

Publié le par NiouzMum

 

JaMaisSans

 


 je vais aujourd'hui te donner simplement en exemple 3 situations qui ont eu lieu récemment et qui me confortent dans mon idée que "les autres" n'agissent pas toujours au mieux pour nos enfants, et en particulier pour leur sécurité.

 



Lorsque nous étions en vacances il y a quelques semaines notre cousine et amie, également marraine "de coeur" de notre fils aîné, nous a rejoint le temps d'un week end. Elle n'a elle-même pas d'enfant mais exerce un métier en relation avec la petite enfance.
Un jour que nous sortions pour nous rendre à la plage, Zébulon sur moi dans le Manduca, NiouzDad chargé de tous nos effets, c'est elle qui tenait la main de MiniLui dans la rue. De son autre main il portait un sac de jeux de plage.
Au moment de traverser une 2*2 voies, après nous être assurés que les voitures s'arrêtaient, je m'engage sur le passage piéton, bientôt suivie de NiouzDad, et arrivée sur le terre-plein central me retourne pour regarder où se trouvent MiniLui et Sa (r)Raine ; ceux-ci sont toujours sur le trottoir de départ. Les automobilistes redémarrent puis, une fois le flot passé, Sa (r)Raine entraîne MiniLui sur le passage piétons, alors que celui-ci tentait de résister car il avait posé son sac de jeux et souhaitait le récupérer. Ils arrivent à notre hauteur et je vois MiniLui lâcher la main de Sa (r)Raine et repartir en courant en sens inverse pour récupérer son sac. Ni une ni deux je regarde la route pour voir si les voies son libres (je te rappelle que j'ai Zébulon sur moi) et lui assurer une protection puis l'accompagne pour terminer cette mission qu'il s'était auto-confiée et rejoindre le reste de la troupe. Nous traversons le reste de la route MiniLui hurlant de frustration, de colère et de peur, NiouzDad et moi le grondant de ce qu'il avait fait. Arrivés (enfin) de l'autre côté de la double route, je me suis arrêtée, me suis accroupie à hauteur de MiniLui dans le but de lui expliquer ce qu'il s'était passé, que nous avions eu tort de (lui) crier (dessus) mais que c'était parce que nous avions eu très peur, et que nous étions très mécontents car il avait fait quelque chose d'extrêmement dangereux qui aurait pu le blesser (voire nous blesser (voire plus) en allant le récupérer). Je n'en ai pas eu l'occasion car Sa (r)Raine, sans doute gênée, lui a attrapé l'avant-bras vigoureusement et l'a traîné à sa suite jusqu'à notre destination finale la plage.
Bon en fait c'est long à raconter et la scène m'a semblé se jouer au ralenti mais n'a en réalité duré qu'une poignée de secondes qui m'ont paru durer une éternité.
Toujours est-il que moi qui ai déjà du mal à l'idée de laisser mes enfants je me demande comment une chose pareille peut se produire (= comment un adulte peut lâcher la main d'un enfant dont il a la responsabilité, même en présence de ses parents). Ça me fait d'autant plus peur qu'elle n'a au final pas réagit quand il est reparti en arrière et que la seule chose qui a sauvé MiniLui (et moi du désespoir le plus profond) c'est que le feu 200m plus loin était rouge et qu'aucun véhicule n'est arrivé à ce moment là (car en plus ce passage piéton est situé après un virage et que autant les adultes sont repérables malgré le virage autant ce n'est pas le cas d'un enfant).
Donc après ça je me demande COMMENT faire CONFIANCE à quelqu'un au point de lui CONFIER mes enfants et qu'il ne leur arrive rien.

 


Les 2 autres exemples sont plus anecdotiques mais me perturbent quand même :

Ma propre (r)Raine, qui n'a pas d'enfants non plus mais s'est beaucoup occupée de nous (mon frère et moi) petits, d'enfants de ses cousines et de ses amis (même encore maintenant d'un autre de ses filleuls et de sa sœurs qui ont une 10aine d'années), aime beaucoup mes enfants et est toujours partante pour s'en occuper.
Cependant elle me paraît un peu tête en l'air parfois, trop occupée qu'elle est à les contempler et ne pas se rendre compte de certaines situations qui peuvent être limites quant au maintien de leur sécurité. Ainsi, l'autre jour que nous allions au parc ensemble, Zébulon toujours sur moi dans le Manduca, elle autorisait MiniLui à ne pas lui tenir la main sur le trottoir en lui expliquant cependant qu'il devait bien rester à côté d'elle. Jusque là rien de choquant pour moi, je le fais aussi afin de lui donner un peu d'autonomie et de le responsabiliser mais lui rappelle avant chaque descente de trottoir qu'il doit à nouveau me donner la main. Par contre, au moment où le trottoir s'est resserré et que seule une personne pouvait passer, elle est passée DEVANT lui, n'ayant plus aucune possibilité de voir s'il restait bien sur le trottoir ou s'il en descendait. Je ne peux m'empêcher de me demander si elle a agit ainsi car elle savait que j'étais derrière et pouvais le surveiller ou si c'était vraiment une "inconscience" du danger et qu'elle aurait agit ainsi même en mon absence.

 

 

Enfin, il y a quelques mois, en balade avec les NiouKids et leur NiouzMut', MiniLui dans sa poussette conduite par NiouzMut' et Zébulon dans le Manduca (décidément !) ... NiouzMut'  ne respecte pas forcément les passages piétons ni les bonshommes verts (et oui, même dans une petite ruelle et même sans voiture à l'horizon ça me choque ne serait-ce que pour l'exemple que ça montre aux enfants)(comprendre par là que je le fais aussi mais uniquement quand je suis seule et que ça ne dérange aucun automobiliste) et, à un moment donné, attendant tout de même le passage au rouge du feu des voitures (rue très passante et voitures dans l'élan d'une descente), installe la poussette (et donc MiniLui)  SUR LA CHAUSSÉE en attendant de pouvoir traverser. Alors certes une voiture était garée ce qui pouvait laisser penser que ça assurait sa protection mais je pense qu'au contraire ça accentuait le danger puisque ça le cachait et que si quelqu'un prenait le virage pour tourner dans la rue perpendiculaire il emportait la poussette avec lui.

 

 

 

Ces 3 situations ont eu lieu en ma présence et m'ont perturbée (et me perturbent encore on dirait), elles ne sont pas à l'origine de mes difficultés à laisser mes enfants mais elles les alimentent.

 

 

To be continued ...

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mamko 31/03/2013 16:32

Je n'avais pas pensé à cet aspect-là.
Ici, c'est plutôt le contraire. Je suis hyper zen par rapport aux dangers (je pense escalade de canap', manipulation d'objets considérés comme dangereux, etc) et ça me gave quand mon mari, et
encore plus ma belle-mère, interdit tout sous prétexte de protéger notre fiston. Dans l'ensemble, j'ai l'impression que tout mon entourage est bien plus stressé que moi.
N'empêche que quand j'ai repris le boulot, et que la nounou m'a dit "j'en prendrai soin comme la prunelle de mes yeux", ben ça m'a un peu allégé le coeur.

NiouzMum 07/04/2013 00:20



Comme je répondais à Isa j'essaie aussi de ne pas les surprotéger et de les laisser expérimenter pas mal de choses quand la maîtrise de ces choses dépend d'eux seuls et de leurs capacités ... En
revanche, ce qui me dérangeait dans les exemples que j'ai cités c'est plutôt le fait que d'autres personnes, à qui je confie mes enfants (en ma présence ou non) puissent mettre leur
sécurité/santé/vie en danger ...



Isabelledanslesetoiles 07/08/2012 23:22

Je comprends que cela te perturbe profondément.Surtout quand il en va potentiellement de la vie de ton enfant.
Je suis la première à me dire que je vais vraiment "souffrir" de devoir me détacher de ma Sucrette, d'accepter qu'elle puisse être confrontée à des dangers en dehors de ma présence
bienveillante.
Dans le même temps même si ma relation avec elle fut dénuée de preuves d'amour, à la fois par égoïsme et mal-être mais aussi sûrement parce qu'elle avait peur qu'il ne m'arrive quelque chose, ma
mère n'a eu de cesse de vouloir me couper du monde extérieur (style m'enfermer dans le salon dès qu'un étranger sonnait à la porte de la maison... euh ok c'est extrême là mdr). Bref, je constate
que je suis très timorée dès que je suis confrontée à quelque chose que je ne connais pas et c'est vraiment handicapant.
Certes ma situation dans mon enfance fut extrême mais je sais ne pas vouloir surcouver ma fille sous le prétexte de ne pas vouloir que le monde et la vie ne l'abîment. J'ai la responsabilité de
cette vie encore si fragile mais l'empêcher de souffrir ne lui rendra hélas pas service (surtout ne pas comprendre que je souhaite qu'elle finisse aux urgences hein!)

NiouzMum 08/08/2012 23:09

;) oui, j'ai bien compris que tu ne lui souhaitais pas les urgences ;)
Je suis bien consciente que les "sur-couver" peut être néfaste aussi pour eux c'est pour ça que j'essaie de prendre sur moi au maximum quand je suis angoissée, mais il y a tellement de façons différentes de trop en faire ... ou tout simplement de mal faire ...
Je ne suis pas à flipper et à aller les relever au moindre bobo (même s'ils me font souvent de grosses frayeurs) et j'ai plutôt tendance à les encourager à se relever seuls et à repartir lorsqu'ils se vautrent ; j'essaie de les ouvrir au monde tant que je peux et j'aime leur présenter de nouvelles situations quand cela se présente ... En revanche là où je pêche le plus souvent c'est quand il s'agit de les laisser à "quelqu'un d'autre" ;(
Mais il est certain que si je n'arrive pas à maîtriser mes peurs et mes angoisses cela pourra jouer sur leur caractère et leur personnalité d'une façon négative et je ne le souhaite pas ... C'est pour ça que j'essaie de m'améliorer.
En revanche il me semble qu'on a pas mal de points communs sur notre façon d'être toutes les 2 et, si tu parviens bien à (t')expliquer pourquoi et voir d'où ces traits là te viennent, je n'ai pas eu du tout le même parcours et m'interroge souvent sur l'origine de ces caractéristiques chez moi ...